Quelles que soient vos connaissances techniques en matière de création de site web, vous avez probablement déjà entendu parler de WordPress si vous vous intéressez au sujet. En effet, le célèbre CMS (pour content management system) se démarque de ses concurrents à plus d’un titre. Cet outil digital vous permet de créer un site internet et une page sans compétences spécifiques dans le domaine du développement web, à condition de se documenter un peu en amont. Il pourra également vous aider à gagner en visibilité sur les moteurs de recherche, pour ne pas dire Google, à condition de maîtriser les bases du référencement naturel (ou SEO). Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

Bien référencer son WordPress

La visibilité d’un site web dépend essentiellement de son positionnement parmi les résultats fournis par les moteurs de recherche lorsqu’un internaute effectue une requête. Or, un outil comme Google se fonde sur une multitude de critères pour classer les sites dans les résultats de recherche : des performances techniques (vitesse de chargement, affichage mobile…) à la qualité éditoriale du texte (valeur ajoutée des contenus, taux de répétition des mots-clés), en passant par les liens qui relient les pages du site entre elles et ceux qui relient le site web à d’autres sites. Vous l’aurez compris, les principes du référencement naturel peuvent s’avérer complexes pour les non spécialistes : heureusement, WordPress pourra vous aider à gagner convenablement en visibilité sur Google à condition de suivre une série de bonnes pratiques. Zoom sur le référencement WordPress dans ce guide complet !

WordPress et SEO : les points dont vous devez absolument tenir compte

Si le CMS WordPress peut être complété avec une multitude d’outils (appelés plugins) destinés à améliorer le référencement, ces derniers ne sauraient se substituer aux bonnes pratiques du SEO : explications.

Bonne pratique SEO n° 1 : la définition d’une stratégie de mots-clés pertinente

Si les principes et les règles du référencement naturel évoluent en même temps que les exigences des moteurs de recherche, Google en tête, le choix des bons mots-clés continu de constituer un pilier inébranlable de toute stratégie SEO réussie. En effet, les moteurs de recherche se fondent avant tout sur les mots-clés qu’ils détectent dans un contenu sur votre site pour connaître la thématique traitée, mais aussi la qualité et la pertinence des contenus publiés. Vous devrez donc sélectionner les mots-clés que vous utilisez le plus fréquemment avec soin, en veillant à ce qu’ils correspondent aux véritables requêtes des internautes.

Pour trouver les mots-clés susceptibles d’améliorer votre visibilité sur le web, vous gagnerez donc à vous renseigner sur les tendances enregistrées par les moteurs de recherche. Des outils comme Google Trends et Google Analytics pourront vous fournir des informations de qualité sur les requêtes les plus populaires chez votre audience, mais aussi sur les volumes de recherche enregistrés par chaque mot-clé. Attention : ce travail de fond devra porter sur chaque page de votre site web (titre, meta, URL, image…) pour vous assurer un référencement optimal. Ne vous contentez surtout pas d’établir une seule liste de mots-clés pour l’ensemble de votre site ! Vous devrez plutôt identifier des mots-clés principaux et secondaires pour chaque page, en vous assurant de leur cohérence et de leur pertinence pour les utilisateurs. Ce travail de recherche et d’organisation sémantique portera rapidement ses fruits si vous le reproduisez à chaque fois que vous publiez un nouvel article de blog ou une page de vente.

Vous gagnerez également à faire évoluer votre stratégie de mots-clés au fil du temps pour vous assurer qu’elle corresponde bien aux attentes des internautes.

Enfin, des outils gratuits en ligne vous permettent d’analyser et d’évaluer, en temps réel, votre stratégie de mots-clés : n’hésitez pas à les exploiter en cas de doute sur l’orientation sémantique à prendre. Une agence web pourra aussi vous accompagner tout au long de l’élaboration de votre stratégie de mots-clés SEO.

Bonne pratique SEO n° 2 : l’optimisation des contenus de votre site WordPress

Au-delà de l’indispensable travail sur les mots-clés de votre site, vous devrez également veiller à optimiser chacun de ses contenus pour obtenir le positionnement le plus avantageux possible sur Google. Ne vous y trompez pas : les contenus de vos pages ne se résument pas aux éventuels articles de blog que vous publiez, bien que ces derniers gagnent aussi à être optimisés.

Dans un premier temps, vous devrez vous pencher sur les titres de vos pages et articles : assurez-vous qu’ils contiennent bien les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être référencé, tout en faisant sens pour les internautes. Reproduisez la même opération pour les sous-titres de vos contenus, mais aussi pour les images publiées. Ces dernières devraient être les plus “légères” possibles afin de ne pas ralentir le chargement de vos pages ; vous devrez également renseigner les balises alt qui leur sont associées pour un meilleur référencement naturel. Pensez enfin à intégrer vos principaux mots-clés dans les URL (ou les adresses) de vos différentes pages : l’ensemble de ces contenus sont indexés par les robots des moteurs de recherche lorsqu’ils classent votre site.

Bonne pratique SEO n° 3 : l’exploitation des requêtes de longue traîne dans les articles de blog

Le concept de longue traîne ne vous est pas encore familier ? Vous gagnerez pourtant à bien le comprendre, puis à l’exploiter si vous espérez vous rendre visible parmi les résultats proposés par Google. Cette expression désigne les requêtes longues et très spécifiques des internautes qui sont à la recherche d’une information, d’un produit ou d’un service précis. Prenons un exemple simple : tandis qu’une requête classique comportera deux ou trois mots (“lit pas cher”), une requête de longue traîne sera beaucoup plus longue et spécifique (“lit à barreaux pas cher pour enfant”). Or, s’il est évident que les requêtes classiques sont plus fréquentes sur les moteurs de recherche, les requêtes de longue traîne peuvent, lorsqu’elles s’accumulent, générer un trafic conséquent sur votre site web et booster son référencement. Mais comment bien les utiliser ?

La façon la plus simple d’exploiter l’effet de longue traîne sur WordPress consiste à créer un blog spécialisé pour soutenir votre activité digitale. En publiant des articles, vous pourrez non seulement déployer votre expertise sur le web, mais aussi capter un volume de trafic non négligeable en traitant des sujets très spécifiques. Ce levier SEO pourra également s’avérer particulièrement efficace et rentable si vous tenez une boutique en ligne spécialisée : un blog viendra alors utilement compléter vos efforts de promotion digitale.

Référencement WordPress

WordPress et référencement : les plugins SEO indispensables

Si les bonnes pratiques SEO présentées dans ce guide pratique vous aideront incontestablement à gagner des positions sur Google, vous pourrez également vous appuyer sur des outils dédiés pour améliorer le référencement de votre site web. C’est d’ailleurs l’un des principaux atouts de WordPress : le CMS vous permet d’installer différentes extensions (ou plugins) pour développer les fonctionnalités et les performances de votre site. Mais quels sont les plugins les plus utiles pour le SEO ?

Plugin n° 1 : Yoast

https://fr.wordpress.org/plugins/wordpress-seo/

Yoast seo

Impossible d’évoquer le référencement sur WordPress sans mentionner l’extension Yoast SEO (ou son concurrent All in One SEO) ! Extrêmement complète, cette extension vous permettra d’optimiser une multitude d’éléments sur les pages de votre site web depuis le tableau de bord WordPress. Elle fera ainsi apparaître une sorte de checklist et de réglages en-dessous des interfaces des pages, des catégories et des articles de blog, qui vérifiera notamment la densité des mots-clés, l’optimisation des titres, la balise meta description d’une page et des images ou encore le nombre de liens internes et externes de chaque contenu. En fonction de l’analyse et des résultats obtenus sur Yoast, vous pourrez alors ajuster vos articles et vos pages de façon à ce qu’ils respectent les bonnes pratiques SEO ! La génération automatique de votre fichier sitemap XML, l’insertion des codes pour la Google Search Console dans un simple onglet, l’édition du fichier robots.txt sont aussi possible. Si la version payante de Yoast s’avère particulièrement utile pour bien référencer votre site, la version gratuite vous offrira déjà un excellent aperçu des fonctionnalités de l’extension.

Plugin n° 2 : WP Rocket

https://wp-rocket.me/fr/

WP Rocket

Nous avons déjà mentionné l’importance des performances techniques de votre site web en matière de référencement : lorsqu’ils indexent votre site, les moteurs de recherche tiennent notamment compte de la vitesse de chargement de vos pages. L’objectif : fournir l’expérience la plus satisfaisante possible aux internautes. Or, c’est précisément tout l’intérêt du plugin WP Rocket : cette extension bien connue des spécialistes WordPress vous aidera à réduire le délai de chargement de vos contenus, optimisera votre thème de façon à améliorer le référencement comme le taux de conversion de votre blog ou de votre boutique en ligne.

Plugin n° 3 : Imagify

https://imagify.io/fr

Imagify

Si les images qui accompagnent les contenus de votre site WordPress peuvent constituer de véritables atouts sur le plan du référencement naturel, elles peuvent également se transformer en freins si vous ne pensez pas à les optimiser au préalable. Trop lourdes ou mal dimensionnées, elles pourront ralentir le chargement de vos pages : c’est pourquoi l’extension Imagify vous aide à “alléger” le poids de vos contenus visuels, directement depuis votre tableau de bord WordPress. Vous souhaitez exploiter tout le potentiel des images pour le mettre au service de votre référencement naturel ? Veillez également à insérer vos mots-clés dans le nom de vos fichiers JPG ou PNG, sans oublier de compléter la balise alt de chaque image. Des légendes à forte valeur ajoutée, qui peuvent également contenir des mots-clés, constitueront enfin un dernier atout pour le SEO de votre site WordPress.

Plugin n° 4 : Broken Link Checker

https://fr.wordpress.org/plugins/broken-link-checker/

Broken Link Checker

Le netlinking, ou l’art de tisser un lien entre votre site web et d’autres sites, joue également un rôle crucial pour les robots et dans le positionnement de vos pages sur Google. En effet, le moteur de recherche tient compte d’un lien qui dirige les visiteurs sur votre site : ces liens externes, ou backlinks, prouvent la qualité et la pertinence de vos contenus. S’il est essentiel d’en obtenir en quantité suffisante, vous ne devrez pas pour autant faire l’impasse sur les autres types de liens ! Les liens internes de votre site, qui relient deux pages entre elles, et les liens qui orientent les internautes vers des sites tiers ont également leur importance. C’est pourquoi le plugin WordPress Broken Link Checker pourra vous être particulièrement utile : une fois les bons réglages en place, cette extension vous fournit des rapports réguliers sur vos liens, en vous indiquant notamment ceux qui ne sont plus valides. Elle vous fera ainsi gagner du temps : la vérification manuelle des liens peut vite devenir chronophage, surtout si votre site WP compte plusieurs dizaines ou centaines de pages.

Le référencement sur WordPress n’est donc pas un mythe : vous n’aurez aucun mal à obtenir d’excellentes positions sur les moteurs de recherche en utilisant ce CMS. Pour y parvenir, vous devrez toutefois vous attacher à respecter les bonnes pratiques essentielles en SEO, tout en sélectionnant des outils adaptés à vos objectifs. L’assistance d’une agence web comme Site First pourra alors se révéler indispensable ! Une équipe d’experts du digital vous accompagne au fil de votre projet web, depuis la création de votre site WordPress jusqu’à la conception de votre stratégie SEO : contactez-nous pour obtenir de plus amples renseignements sur nos expertises en référencement WordPress.